# 851 Soleil Brun

L’Oreille Qui Gratte #  851

Enregistrement le Mercredi 15 Novembre 2023

Diffusion sur Agora Cote D’Azur :

Le 10 Février 2024

Invité :  Soleil Brun

Mathieu Bérubé : Joséphine

Soleil Brun : Le cœur en technicolor

Soleil Brun : Remue-ménage

Soleil Brun : Le mors aux dents

Soleil Brun : reprise L’absence de vraie vie (JL Murat)

PLK : Decembre (colors show)

Soleil Brun : Sables mouvants

Les Videos

Intégralité audio : https://youtu.be/O7YoKdB7K8o

L’interview : https://youtu.be/anSWkINlGc0

Continuer la lecture

Soirée transe et ethnique – MJC Picaud (Cannes) Le 27 janvier 2024

Le 25 janvier 2024, la MJC PIcaud de Cannes a eu l’heureuse idée de nous proposer une soirée transe et ethnique (qui nous a d’ailleurs rappelé le merveilleux festival Trans-Ethnique de Valbonne d’il y a quelques années) .
 
La soirée a démarré avec le duo Yaz Electro porté par la chanteuse kabyle Syna Awel : un projet Electro Deep Minimal où se mêlent adroitement chants traditionnels kabyles, percussions orientales et créoles et musique électronique. Cette voix aux couleurs chaleureuses, reliée assurément aux chants de quelques ancêtres bienveillants, se déploie dans une transe
orientale qui va droit au cœur, au corps et à l’âme.  
 
Au côté de Syna, nous avons eu le plaisir de découvrir le multi-instrumentiste d’origine Malgache Tahine aka TaYo qui tour à tour à la basse ou au trombone, tisse des riffs toujours à propos… Il en résulte une belle alchimie. 
Leur premier album est en cours… Une aventure à suivre de très près !
 
Deuxième partie de soirée : l’ambiance devient résolument tribale avec Kaophonic Tribu reformé dernièrement pour les 20 ans du groupe. Autour d’une section basse / batterie évoluent didgeridoo, une armada de percussions, claviers, voix, guitares. Cette tribu de 7 musiciens martèle des pulsations ancestrales et des basses puissantes auxquelles se mêlent les volutes envoûtantes du didgeridoo et de la corne basse. Le temps s’abolit et nous nous laissons immédiatement emmenés dans ces spirales sonores libératrices.
 
Ces sonorités et ces rythmes d’ailleurs tout au long de cette soirée nous ont ancrés dans l’ici et le maintenant : nécessaire en ces temps parfois chaotiques qui nous éloignent de nous-mêmes.
 
Merci à la MJC Picaud pour ce voyage sonore ressourçant !
 
Continuer la lecture

# 850 Shitnoise

L’Oreille Qui Gratte #  850

Enregistrement le Mercredi 18 Octobre 2023

Diffusion sur Agora Côte d’Azur  le 27 Janvier 2024

 Invité : Shitnoise

Shitnoise: Seasoning

Shitnoise : Mustard Dessert

Shitnoise : Teachers

Idles : Dancer

Shitnoise : Underwater

Shitnoise : Busy At Maths (Reprise Gilla Band)

Shitnoise : Ass Swell

Les Videos :

Continuer la lecture

#  849 Gregoire Pascal

L’Oreille Qui Gratte #  849

Enregistrement le Mercredi 04 Octobre 2023

Invité :  Gregoire Pascal

Big Maybelle : 96 Tears

The Uniques : My Conversation

Annibale EI : Trinity Titoli

Enrico Macias : j’ai quitter mon pays

Andre Minviel & Marc Perrone : De Dan & Don

Sofiane Pamart : La Havane

Contact :

monsieurgregoire@yahoo.fr

https://www.facebook.com/gregoirepascalauteur/

Lecture de

Continuer la lecture

Best Of 2023 de l’équipe de l’Oreille Qui Gratte

  1. Depeche Mode: Memento Mori
  2. Blur : The Ballad of Darren
  3. Lana Del Rey Did You Know That There’s a Tunnel Under Ocean Blvd
  4. Bar Italia : Tracey Demin & The twits
  5. PJ Harvey: I Inside the Old Year Dying
  6. Blonde Redhead: Sit Down for Dinner
  7. Lalalar En Kötü Iyi Olur
  8. Etienne Daho : La nuit sur les étoiles
  9. Grand Blanc : Halo
  10. Xavier Plumas : Rose-amère
  11. Phanee de Pool : AlgorYthme
  12. Arthur H La Vie
  13. Slowdive : Everthing is Alive 
  14. The Psychotic Monks Pink Colour Surgery
  15. Gorillaz : Cracker Island
  16. Stéphane Milochevitch : la bonne aventure
  17. Albin de la Simone Les cent prochaines années
  18. Mitski : The Land Is Inhospitable and So Are We
  19. The Murder Capital : Gigi’s Recovery
  20. Anohni & The Johnsons : My Back was a bridge for you to cross
  21. André Minvielle : Ti’bal tribal
  22. The Rolling Stones : Hackney Diamonds  
  23. Yo La Tengo: This Stupid World  
  24. Le Cri du Caire (éponyme)
  25. Headache : The Head Hurts but the Heart Knows the Truth
  26. Blondshell : Blondshell
  27. Eartheater : Powders
  28. Zaho de Sagazan : La symphonie des éclairs  
  29. The Lemon Twigs : Everything Harmony 
  30. Sufjan Stevens : Javelin
  31. Sarabeth Tucek : Joan of all
  32. Harp: Albion  
  33. Noname : Sundial
  34. Isabelle Adjani : Bande Originale
  35. Disko Telegraf Balkan Taksim  
  36. Italia 90 : Living Human Treasure
  37. Everything But The Girl : Fuse
  38. Helena Deland : goodnight summerland
  39. Young Fathers : Heavey Heavy
  40. Naissam Jalal : Healing Ritual
  41. Tinariwen : Amatssou
  42. Acid arabe: Trois
  43. Bruit Noir : IV – III
  44. Ora Cogan : Formless
  45. Slow Pulp : Yard
  46. Oneothrix Point Never : Again
  47. Sparkelhorse : Bird machine
  48. Christine & The Queens : Paranoïa
  49. Gaz Coombes : Turn the car around  
  50. Julie Byrne : The Greater Wings

Top : Provence-Alpes-Côte d’Azur :

  1. Clameurs (éponyme)
  2. Latex Affreux, sales et déglingués
  3. First Came The Shadow (éponyme)

Bonus

  • Roger Waters : The Dark Side Of The Moon Redux
  • Hallan: The Noise of a Firing Gun (EP)
Continuer la lecture

Best Of 2023 de Sandra Cillo

01. Depeche Mode: Memento Mori

02. Blur : The Ballad of Darren

03. PJ Harvey: I Inside the Old Year Dying

04. Lana Del Rey Did You Know That There’s a Tunnel Under Ocean Blvd

05. Mitski : The Land Is Inhospitable and So Are We

06. Yo La Tengo: This Stupid World

07. Slowdive : Everything is Alive 

08. Blonde Redhead: Sit Down for Dinner

09. The Lemon Twigs : Everything Harmony 

10. Harp: Albion

Bonus : Hallan : The Noise of a Firing Gun (EP)

Continuer la lecture

Best Of 2023 de Baptiste Pégurier

  1. Depeche Mode: Memento Mori

Véritable hommage au défunt Andy Fletcher, « Memento Mori » rend immortel le feu membre du groupe. Un album très sombre, émotionnel et clair-obscur dans la veine du groupe.

Le titre en latin se traduit par « souviens-toi que tu vas mourir ». On espère que ça ne signifie pas aussi la fin du groupe.

02. Lana Del Rey, Did You Know That There’s a Tunnel Under Ocean Blvd

Notre reine du désastre nous offre avec « Did You Know That There’s a Tunnel Under Ocean Blvd » un sublime album très personnel. Des paroles bien plus autobiographiques, mêlant avec justesse lyrisme et beaucoup d’expérimental, qui plus est réussi.

Un joli album annonçant peut-être une évolution artistique dans le futur.

Et j’ai hâte de voir ça ! Lana réussit toujours à nous séduire, quelles que soient ses idées.

03. Blur : The Ballad of Darren

Neuvième album de Blur, qui fait très plaisir.

Écrit entièrement par Damon Albarn durant les tournées de Gorillaz, le disque, aux multiples nouvelles influences telles que Radiohead, John Cale, Lou Reed, Leonard Cohen et Arctic Monkeys, tranche avec les débuts Britpop du groupe tout en sachant parfaitement rester dans la même ligne droite empruntée depuis « Think Tank ». Blur ne change pas, il évolue et cela semble parfaitement maîtrisé.

04. Gorillaz : Cracker Island

Je me rends compte que j’ai classé Blur derrière Gorillaz. Ai-je répondu à cette grande question ?

Vu qu’ils sont dans le même classement, je peux me permettre cette comparaison, mais l’album semble moins inspiré. Ça reste du très bon Gorillaz, avec en plus des collaborations toujours au top ! Pas de spécial évolution, mais le niveau reste très haut. Si vous aimez Gorillaz, vous ne serez pas déçu.

05. The Rolling Stones : Hackney Diamonds

Premier album des Rolling Stones depuis 2005, saluable pour la légende. On reste clairement dans le style des Stones, mais les nombreuses collaborations et le fantôme de Charlie Watts font plaisir à entendre. 

De plus, quel plaisir d’entendre à nouveau à la radio les Rolling Stones et le nouveau single des Beatles, « Now and …

06. Etienne Daho, Tirer la nuit sur les étoiles

Douzième album d’Étienne Daho, qui nous offre une très belle escapade nocturne. Le titre est inspiré par la liaison entre Ava Gardner et Frank Sinatra, comme l’explique Daho : « Ils sont partis dans le désert. Ils ont bu, pas mal, et ils ont tiré au revolver sur les étoiles. Je trouvais que cette image était très belle, très cinématographique, très extrême, comme quand on rencontre quelqu’un et qu’on a envie de séduire cette personne, on fait des choses un peu folles. C’était ça l’idée. »

Mais à choisir, je préfère le choix de Brel : « Et puis je veux encore lancer des pierres au ciel en criant Dieu est mort, une dernière fois. »

Bonus Roger Waters : The Dark Side Of The Moon Redux

50 ans après « The Dark Side of the Moon », Roger Waters offre aux fans un joli cadeau. Une version entièrement refaite de « The Dark Side Of The Moon », ici sans solo de guitare ni de saxo. L’idée de cette redux n’est pas de remplacer l’œuvre originale mais bien d’en faire un complément, par l’ajout de nouvelles paroles, pour montrer le point de vue d’un nouveau Roger Waters, 50 ans après celui de « The Dark Side Of The Moon ».

Une version épurée, tout en sachant conservé un certain intérêt.

Continuer la lecture

Best Of 2023 de Géraldine Martin

  1. Lalalar « En Kötü Iyi Olur »

2. Xavier Plumas « Rose-amère »

3. Arthur H « La Vie »

4. The Psychotic Monks « Pink Colour Surgery »

5. André Minvielle « Ti’bal tribal »

6. Le Cri du Caire (éponyme)

7. Clameurs (éponyme)

8. Albin de la Simone « Les cent prochaines années »

9. Latex « Affreux, sales et déglingués »

10. Disko Telegraf « Balkan Taksim »

11. Naissam Jalal « Healing Ritual »

12. Tinariwen :  Amatssou

13. Acid arabe: ٣ (Trois)

Continuer la lecture

Best Of 2023 de Simon Pégurier

  1. Blonde Redhead : Sit Down for diner
  2. PJ Harvey : I Inside the old year dying
  3. Bar Italia : Tracey Demin & The twits
  4. Blur : The Ballad for the fly
  5. Anohni & The Johnsons : My Back was a bridge for you to cross
  6. Lana Del Rey : Did you know that there’s a tunnel under ocean
  7. Etienne Daho : La nuit sur les étoiles
  8. Zaho de Sagazan : La symphonie des éclairs
  9. Sufjan Stevens : Javelin
  10. Isabelle Adjani : Bande Originale
Continuer la lecture

Le feu follet

Ceux qui me connaissent savent que les décès de Jane Birkin et Jean Louis Murat m’ ont particulièrement touché
Nous avons d’ailleurs rendu à sur Agora Côte d’Azur à L’oreille qui gratte un hommage d’une heure à l’auvergnat.
Jane n’était pas simplement la muse de Gainsbourg elle était un modèle de vie pour tellement d’entre nous.
 
Un album hommage à Daniel Darc vient de sortir à l’occasions des 10 ans de sa mort.
Pour ce disque Jane avait enregistré une reprise du titre « Mes amis. »
J’aime particulièrement ce morceau car il reprend des dialogues de Jeanne Moreau dans le film « Le feu follet » de Louis Malle. (Mes amis font n’importe quoi). (voir vidéo ci-dessous)
Ce film est pour moi un bijou dans lequel je me replonge régulièrement. Il raconte les 48h dernières heures de la vie d’Alain Leroy qui par dépit amoureux et sans goût à la vie décide de mettre un terme à ces jours. Mais avant cela il décide de revoir une dernière fois tous ses amis. Toutes ces rencontres seront une déception qui le renforceront encore plus dans sa volonté de mourir
Les dialogues mis en musique par Erik Satie sont époustouflants
La détermination des personnes qui décide de mettre un terme à leurs jours est quelque chose qui m’a toujours interloqué. Elle est si bien décrite ici.
Ce titre de Jane qui est sont tout dernier. Il a donc pour moi une valeur inestimable.
Continuer la lecture

Best Of 2023 de Noël Noël

  1. Bar Italia : Tracey Denim & The Twits 

2. Grand Blanc : Halo  

3. Phanee de Pool : AlgorYthme  

4. Stéphane Milochevitch  : la bonne aventure  

5. The Murder Capital : Gigi’s Recovery

6. Headache : The Head Hurts but the Heart Knows the Truth  

7. Blondshell : Blondshell  

8. Eartheater : Powders  

9. Sarabeth Tucek: Joan of all  

10. Noname : Sundial  

11. Helena Deland : goodnight summerland  

12. Ora Cogan : Formless  

13. Slow Pulp : Yard  

14. The Clientèle :  I am not there anymore  

15. Sparkelhorse : Bird machine  

16. Italia 90 : Living Human Treasure

17. PJ Harvey :  I Inside the Old year Dying  

18. Gracie Abrams : Good riddance  

19. Julie Byrne : The Greater Wings  

20. Gaz Coombes : Turn the car around  

21. Home is Where : The Whaler  

22. Deeper : Careful !  

23. Arlo Parks : My Soft Machine  

24. This is the kit : Careful Of Your Keepers  

25. Gia Margaret : Romantic Piano  

Continuer la lecture

Pourvu qu’elle soit douce

Cette année 2023 aura commencé pour moi de la pire des façons. Ce mois de janvier fut peut être le pire de ma vie.

Heureusement après Janvier il y eut Février, puis Mars etc… et chaque mois a été pour moi une petite marche qui m’a permis de me relever petit à petit. Heureusement sur ce chemin j’ai croisé plus de sourires, de tapes amicales sur l’épaule, d’encouragements que de croche pieds. Merci Merci Merci. Il y a finalement peut être une morale dans la vie.

 

Musicalement je dois bien l’avouer je suis vieux. Je me suis reposé sur mes classiques. J’ai vibré sur PJ Harvey; Blur; Everything But The Girl; Sufjan Steven; Lana Del Rey mais surtout sur Blonde Redhead (groupe qui me passionne).

Bon vous me direz la nostalgie est à la mode, en Novembre nous avions en tête des chars les Beatles et les Stones 😉

Coté français Etienne Daho ne nous décevra décidément jamais; Isabelle Adjani à confirmé l’essai 39ans après; Albin de la Simone nous à fait pleurer d’émotion;  Zaho de Sagazan fut sans conteste la révélation de l’année (“il fait toujours beau au dessus des nuages” fut ma phrase fétiche de l’année) ;

Le rock indé coulant dans mes veines je ne suis pas resté insensible à la noise de Bar Italia ou au Shoegaze de Slowdive et j’ai fondu pour Anohins & The Johnsons

 

Coté cinéma ce n’est pas très original mais mon choix se porte sur « Anatomie d’une chute » de Justine Triet. Le film « procès » est un genre que j’apprécie depuis toujours, mais là nous allons loin dans l’analyse humaine et du couple. Il n’y a pas une vérité; chacun a sa vérité. J’ai aussi adhéré au retour de Catherine Breillat avec « L’été dernier » ou là aussi la psychologie et la manipulation sont au centre de l’intrigue. L’amour pulsionnel qui dévore est au cœur du film, qui n’a jamais aimé jette la premiere pierre. Mention particulière pour la scène en voiture avec le Dirty Booth de Sonic Youth à fond

 

Coté série mon gout pour la psychologie et les intrigues familiales m’ont fait dévorer « La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé“ mais surtout ”Tout va bien« . Si ça ne tenait  qu’a moi Virginie Efira serait Miss France chaque année (même si elle est belge !)

 

Coté littérature mon gout pour la politique fait que mon choix ne se porte pas sur un roman mais sur « Une histoire du conflit politique » de Julia Cagé & Thomas Piketty qui analyse tous les résultats électoraux depuis 1789 et qui confirme que le vote est avant tout sociologique et de classe. Pour tout amoureux de politique ce livre est une encyclopédie indispensable.

 

L’Oreille Qui Gratte (chaque samedi à 20h sur Agora Côte D’Azur) elle aura inlassablement continué son travail de défricheur, s’offrant de plus en plus d’OQG Sessions depuis La Zonmé (Nice). Cette année notre page Youtube a explosé, tous les compteurs atteignant le 5 800 000 vues et dépassant les 8.000 abonnées.

 

Le citoyen vencois que je suis aura eu la fierté de rejoindre le conseil municipal après avoir eu bien peur d’assister à la mort des Nuits Du Sud mais la pression populaire (avec notamment la création d’un collectif « Renaissance des nuits Du Sud« ) a fait revenir la municipalité à la raison. Cet arrêt aurait été irrémédiablement dommageable à la cité des arts

 

Bien sûr comment ne pas évoquer les décès de Jane Birkin et de Jean Louis Murat. Tout deux ont contribué à construire l’homme que je suis aujourd’hui. Il ne se passe pas une semaine depuis 30 ans où j’écoute l’un et l’autre. Rarement disparition d’artiste m’aura autant touché

 

Vous l’aurez compris l’année qui s’achève ne fut pas pour moi de tout repos, même si elle s’achève plutôt bien. Finalement je ne suis pas très fan des grands huit. J’aspire donc à ce que la prochaine soit plus douce

Simon Pégurier

Voici mon top 10 musical de l’année : 

  1. Blonde Redhead : Sit Down for diner
  2. PJ Harvey : I Inside the old year dying
  3. Bar Italia : Tracey Demin & The twits
  4. Blur : The Ballad for the fly
  5. Anohni & The Johnsons : My Back was a bridge for you to cross
  6. Lana Del Rey : Did you know that there’s a tunnel under ocean
  7. Etienne Daho : La nuit sur les étoiles
  8. Zaho de Sagazan : La symphonie des éclairs
  9. Sufjan Stevens : Javelin
  10. Isabelle Adjani : Bande Originale
Continuer la lecture

# 848 : Hommage à Jean Louis Murat

L’Oreille Qui Gratte #  848

Enregistrement le Mercredi 20 Septembre 2023

Diffusion sur Agora Cote D’Azur : Le 16 Décembre 2023  

Hommage à Jean Louis Murat

Avec Michel Borla / Christophe Carrafang / Alexia Aubert / Soleil Brun

A la réalisation Nancy Zotier

– Si je devais manquer de toi (version instrumental)

– Jean Louis Murat : Accueille moi paysage

– Michel Borla : Il Neige (avec la participation d’Alexia Aubert)

– Christophe Carrafang : Parfum d’acacia au jardin

– Alexia Aubert / Soleil Brun : Morituri

– Soleil Brun : Haut Arverne.

– Jean Louis Murat : Rester dans le monde

Contact :

Michel Borla

m.borla@wanadoo.fr

https://michelborlachansons.jimdofree.com/

www.facebook.com/pages/michel-borla-trioXpresso/291341587558927

Christophe Carrafang

ccmusic06@yahoo.fr

https://www.christophecarrafang.com/

https://www.youtube.com/@christophecarrafang

Soleil Brun

antoninlasseur@gmail.com

https://www.facebook.com/antonin.lasseur/

Les Videos :

Michel Borla : Il Neige (avec la participation d’Alexia Aubert) https://youtu.be/ydFUkvDhz6E

Christophe Carrafang : Parfum d’acacia au jardin https://youtu.be/1CZq2WEoi_U

Alexia Aubert / Soleil Brun : Morituri https://youtu.be/TQwCVMmXySI

Soleil Brun : Haut Arverne https://youtu.be/o06cuEtvC1Q

Intégralité de la session live https://youtu.be/YylqC-AWbkE

Intégralité audio de l’émission : https://youtu.be/jn_nwa1CFT4

Continuer la lecture

#  852 Mesko

L’Oreille Qui Gratte #  852

Enregistrement le Samedi 25 Novembre à 16h à la médiatheque Charles Nègres de Grasse

Diffusion sur Agora Côte D’Azur  le 02 Décembre 2023

Mesko : Olé vévé

Mesko : Au féminin

Mesko : Moi Mesko

Cysoul : Je tombe aussi

Mesko : Sur les routes de l’amour

Mesko : Match Nul (cover Daouda)

Mesko : Scandale de beauté

Contact :

Mesko

artmesko@gmail.com

07 51 84 68 66

https://www.facebook.com/GarconChocoCinqEtoiles

https://www.youtube.com/@mesko-cgce2576

Les Vidéos :

L’intégralité vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=DWDXiX7CdCg

L’intégralité audio : https://youtu.be/nIYok8L_7uc

Continuer la lecture

Louise Combier En concert à la Médiathèque de Vence

En ce temps-là, la vie était plus belle. Le 17 Décembre dernier pour manifester mon mécontentement devant la décision saugrenue de détruire le palais Acropolis (Nice), je décidais de participer à la derrière soirée en assistant au concert de Marc Lavoine. Ayant en tête ces quelques lignes de Victor Hugo  » Osez déployer ce drapeau noir ! Osez abandonner les théâtres ! Mais, sachez–le bien, qui laisse fermer les théâtres fait fermer les boutiques ! » 

Avec quelques écoutes discrètes je n’avais rien contre Marc Lavoine, de la variété de luxe avec un son année 80 n’est  pas désagréable. Mais quelle déception Marc Lavoine jouait au comique frôlant le « one man show », mais hélas sans déclencher de rire ! Coté musique ses hits fonctionnaient mais le reste était très plat.

Le seul moment où il me fit sourire c’est quand (sous forme de boutade) il demanda au public de casser les sièges car c’était la dernière soirée

https://www.youtube.com/watch?v=QPtmEaiyhxA

Cette soirée ne fut toutefois pas un naufrage, grâce à la première partie où Louise Combier, une jeune fille seule au piano, proposait des mélodies douces amères, personnelles et très mélodieuses.

https://www.youtube.com/watch?v=Zk3u1R2ctjI

C’est pourquoi quand j’appris que la très dynamique équipe de la Médiathèque Elise & Celestin Freinet la programmait, je n’hésitais pas une seconde. Je ne le regrette pas.

Avant le concert je pu faire une brève rencontre avec l’artiste timide, disponible et presque gênée de discuter avec l’admirateur que je suis

Le concert fut du même acabit. Déboulant sur scène avec une première adaptation musicale d’un poème de Houellebecq (il y en eu une autre ensuite) puis enchaînant ses compostions mettant en avant à la fois sa technique vocale et sa technique de chant. Une voix, avec un timbre à la fois plein de chaleur et cristallin.  

Louise chante très juste, d’une justesse extrême. Rien que ça ça désaltérait l’âme…

Louise à  quelque chose de fragile et d’enfantin de très touchant.

Avant chaque morceau elle nous expliquait en deux mots le titre à venir. Sa joie de partager était réelle. Elle finit le concert par une belle reprise de Barbara, et n’étant pas avare elle revint même faire un rappel inattendu pour souhaiter un bon anniversaire à Lutèce une jeune spectatrice.

https://youtu.be/jXCK0xdnm-g

 

Pour revenir à ma soirée de décembre a Acropolis, j’appris ensuite que ce n’était finalement pas le dernier concert, qu’une semaine après il y avait une représentation de Carmina Burana….

Je m’y suis donc rendu https://www.youtube.com/watch?v=jTPRtvk1iqQj

Hélas la 1ere partie de Carmina Burina ne fut pas une découverte mais un vibrant au revoir de l’équipe https://www.youtube.com/watch?v=3sXroBIuyuI&t=10s

 

Souhaitons que la ville de Vence n’ait jamais l’idée sordide de fermer la médiathèque ou de mettre les nuits du sud en sourdine

Simon Pégurier

Continuer la lecture

L’Oreille Qui Gratte s’installe à la médiathèque Charles Nègre de Grasse avec l’artiste Mesko

Samedi 25 Novembre 2023 à 16h

L’Oreille Qui Gratte s’installe à la médiathèque Charles Nègre de Grasse avec l’artiste Mesko

La radio est pour moi le plus grand des médias. C’est ce bruit de fond permanent qui  nous fait réfléchir, découvrir, rêver penser, s’évader…

Toutefois la radio a deux défauts : l’instantanéité, et l’absence de public.

Pour l’instantanéité  les réseaux sociaux ont réglé le problème : la radio est aujourd’hui filmée et sort donc du seul instant présent. (Voici par exemple notre page Youtube :  https://www.youtube.com/user/loreillequigratte)

 L’absence de public  est en effet une immense frustration. A l’oreille qui gratte chaque semaine dans les studio d’ Agora Cote d’Azur nous recevons un artiste avec qui nous réalisons une session live hélas nous n’avons jamais d’applaudissements, d’échanges  directs avec le public. Certes on sait que vous êtes derrière le poste mais rien ne remplace la chaleur humaine. On l’a bien vu avec le Covid le télé travail c’est bien une semaine mais après les rapports humains nous manquent.

C’est pour ça qu’à L’oreille Qui Gratte on vous propose régulièrement des sessions live depuis la zonmé (Nice), mais trop rarement, à notre  gout, de véritables émissions en public. Si nous ne le faisions pas davantage c’est peut être parce que nous n’avions pas encore trouvé notre cocon,  un lieu idoine. Ca y est nous l’avons trouvé il s’agit de la médiathèque Charles Nègre. Ce magnifique bâtiment qui vient de naitre au cœur de la si belle cité historique de Grasse. On se croirait à Paris le Flore on n’attend rien, on y vient juste pour  lire des bouquins, car l’art est notre raison – oui j’ai volé a Daho ces quelques lignes 😉

Samedi 25 Novembre à 16h  nous nous installerons dans l’auditorium de la médiathèque pour recevoir Mesko

Au programme : musique live et interview de Mesko. L’occasion de découvrir un auteur – compositeur et interprète togolais qui dans ses œuvres  met sa verve au service de ses émotions. Avec pour ambition de refaire le monde avec des mots… Son premier EP titré « D’amours et de rythmes… » vient de sortir ! https://www.youtube.com/watch?v=SxCXF2THQTw

On espère vous y voir nombreux, vous découvrirez un artiste rare et un lieu unique

(Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Inscription au 04 97 05 58 63)

Contact : Simon Pégurierredaction@loreillequigratte.com www.loreillequigratte.com

Médiathèque Charles Nègre – place du lieutenant Georges Morel 06 130 GRASSE

Continuer la lecture

# 847 The Deneuves

L’Oreille Qui Gratte # 847

Enregistrement le Mercredi 06 Septembre 2023

Diffusion sur Agora Cote D’Azur : Le 11 Novembre 2023

Invité :  The Deneuves

The Deneuves : Coffee and Amaretto

Babyshambles : Baddies Boogie

The Deneuves : I Like It

The Libertines : eight days a week

Bailter Space : X

The Eighties Matchbox B-Line

Disaster : Mister Mental

The Deneuves : Unspoken Apologies

Continuer la lecture

Make Some Noise – MJC Picaud (Cannes)

Encore un bel exemple ce samedi 28 octobre de l’activité quasi militante de la MJC Picaud en faveur des musiques indépendantes avec la 5ème édition du festival « Make some noise » : des ateliers, projections, performances et des concerts !

Au programme, 6 groupes et un DJ issus de la scène locale, régionale, nationale et européenne. Des univers contrastés mais tous habités par la singularité, une présence scénique imposante et surtout, il y avait chez tous ces artistes une intransigeance à être ce qu’ils sont, sans concessions, de l’engagement, en somme, qui va bien au-delà de l’engagement politique. Aujourd’hui, être en contact avec ces êtres-là et ce qu’ils créent semble plus que vital pour échapper aux diktats étouffants de l’esthétique du lisse et du fade qui sévit dans notre société. 

Ce sont les marseillais, Bonkers Crew qui ouvrent les hostilités avec brio et une exubérance jubilatoire. Leur pop alternative et délurée aux accents funky et clubbing font danser assez rapidement le public. La soirée démarre fort !

Ambiance plus planante ensuite avec le jeune quatuor antibois Namjera, un univers marqué par des influences studge. Nous vibrons et  plongeons dans des strates qui évoluent entre douceur et violence pour découvrir des paysages sonores alliant altitude, vastitude et précipices. On arpente avec bonheur…

Pendant le changement de plateau, nous migrons du côté de la salle de danse au-dessus du café, qui pendant longtemps a accueilli les concerts de jazz. Réaménagée, elle accueillait tout d’abord Uz Jsme Doma, un groupe tchèque, atypique. Un peu déconcerté au départ, on est finalement très vite happé par cet univers aux réminiscences magmaïennes. Ils définissent leur style ainsi : “Rock in Opposition” ; il y a bien un côté punk et contestataire certes mais aussi des arrangements et mélodies assez élaborés. On apprécie particulièrement la trompette volubile qui se mêle adroitement à la rugosité des voix. Surprenant !

Retour ensuite dans la salle du bas pour retrouver Meule qu’on avait découvert avec bonheur au festival Yeah en juin. Le jeune trio virtuose rassemble deux batteries, des voix, une guitare et de l’électronique. Tour à tour, ça se concentre, explose, fuse, ça tourne au millimètre près et surtout, nous sommes emportés dans une transe, implacable, délectable tout le long du concert.

Puis nous partons en voyage sur les terres mouvantes et étranges du trio suisse Omni Selassi. Sonorités tribales, rythmes lancinants, jeu de  dissonances, de quoi tisser les fils d’une toile hypnotique dans laquelle nous nous laissons prendre avec joie

La soirée se clôture avec les déferlants Psychotic Monks. Pas de leader (c’était déjà le cas avec les autres groupes mais là, c’est encore plus tangible). Chaque membre du groupe prend la voix à un moment donné, et cherche une expression qui vient des profondeurs … quelque chose de l’ordre du cathartique se trame et explose. La musique de ce quatuor porte en son cœur une flamme qui brûle d’une intensité sidérante. Les sonorités libertaires que distillent les Psychotic Monks nous prennent aux tripes. Leur  poésie sensorielle investit chaque mouvement de notre corps, de notre être. Plus que jamais, nous ressentons l’urgence de danser, l’urgence de se sentir libre, l’urgence de vivre.

Merci à la MJC Picaud d’avoir rendu possibles de tels moments !

Géraldine Martin

Continuer la lecture

OQG Sessions # 15 : Murtaugh’s Law / Melodica

Samedi 04 Novembre à 20h30 à La Zonmé (Nice) Nous vous proposons de nouveau un concert pour l’autofinancement de notre Web Radio : http://loreillequigratte.com/

Nous avons la chance et l’honneur de vous présenter en cette occasion :

Murtaugh’s Law a beau être un tout nouveau projet, Boris (guitare), Denis (guitare+chant), Pierre (basse) et Sébastien (batterie) ne sont pas des inconnus de la scène rock indé toulonnaise. Ils traînent depuis les années 90 dans des groupes comme Weakids, Lubie, Tatiana Sauvage, Waddle, Dan Druf, Bardow, Twin Apple ou encore Brother James. Avec “Murtaugh’s Law”, ils redémarrent avec un rock indé lof-fi influencé par Pavement qui fait toujours la part belle aux mélodies avec des guitares parfois bruitistes et dissonantes à la Sonic Youth et une certaine lourdeur toute Mogwai-esque. https://www.youtube.com/watch?v=BU2ZFuRUEFk

Melodica Agustina Cicchetti (Aka Melodica) est une artiste originaire de Buenos aires basée à Nice depuis peu. Il suffit de poser une oreille attentive sur « Hollowgram », son album à paraitre, pour se sentir emporté, dans ses mondes et projections oniriques et barrés. On pense à Björk, Selina Martin, Undo Project, Sophie Moleta « Dive », PJ Harvey « White Chalk ». « Hollowgram », c’est bien nommé tant la musique et la voix d’Agustina semble suspendue, projetée, flottante, spectrale. L’idée que le temps parfois s’arrête, se remonte et reprend son cours, c’est pour mieux vous hanter mes enfants.

https://youtu.be/BhODlsd6H6A

Tous les bénéfices reviennent au financement de votre radio indé. Je vous rappelle que notre Web Radio www.loreillequigratte.com est 100 % indépendante nous ne recevons de subvention de personne. Nous ne dépendons que de vous. Notre liberté nous vous la devons

 

PAF : Cinq euros (consacrés à la web radio)

– Restauration sur place et buvette sur place                                    

– Adhésion a la Zonmé obligatoire 5 Euro pour les 365 jours venant.

Contact :

Simon Pégurier redaction@loreillequigratte.com – www.loreillequigratte.com

La Zonmé 7 bis rue des Combattants en Afrique du Nord, 06000 Nice.

Continuer la lecture

#  846 Lo Pailhes

L’Oreille Qui Gratte #  846

Enregistrement le Mercredi 05 Juillet 2023

Diffusion sur Agora Côte d’Azur le Samedi 28 Octobre 2023

Invité : Lo Pailhes

Lo Pailhes : l’Actrice

Lo Pailhes : Donne-nous une chance

Lo Pailhes : La Comédie

Jonathan Bree : You’ re so cool

Lo Pailhes : Nuit noire

Lo Pailhes : Les Mots Bleu (Cover Christophe)

Lo Pailhes : Minuit dans l’autre monde

Contact :

Lo Pailhes

lo@pailhes.com

http://pailhes.bandcamp.com

https://www.pailhes.com/

Les Vidéos :

Donne-nous une chance https://youtu.be/Tt-mVxrT4Pw

La Comédie https://youtu.be/SbkUHFT6xUA

Nuit noire https://youtu.be/sZsewdgJwbg

Les Mots Bleu (Cover Christophe) https://youtu.be/z1e6vLFJkzM

L’intégralité de la session https://youtu.be/MmZq8NaISG4

L’intégralité audio de l’émission https://youtu.be/BKVURdU5n6o

Continuer la lecture
Fermer le menu